Marathon de New York 2016

Voici un long message pour vous raconter ma journée de course et ses préparatifs, au sens large.

Premièrement un pari, perdu en juillet 2015, qui fut le début de tout ça. A l’époque je pesais 110 kilos et n’arrivait plus a monter un étage par les escaliers. Un petit gros qui n’a jamais couru de sa vie. Même pas peur, je m’engage donc a participer au marathon de New York qui a lieu le 6 novembre 2016.

18 mois après j’ai perdu 25 kilos et n’ai pu accomplir que 2 semaines d’entraînements sur les 12 prévus, pour cause de multiples blessures. Reprendre le sport à plus de cinquante ans n’est pas de tout repos. A partir d’un certain age, le sport c’est dangereux pour la santé.

Nous voici donc le 6 novembre 2016.
Levé 3h. Dej à 5h. Bus à 6h vers Staten Island. Attente jusqu’à 10h00. Je vous dit pas les files d’attente de 30 personnes pour aller au chiotte, ni l’expérience. 10h40 vers la ligne de départ. Je sais pas a quelle heure on est partie. 11H il me semble.
Ensuite Brooklyn et une partie du Queens pendant 20km/3h. Jusque la ça allait à peu prés. Y faisait même beau. Vue magnifique. Ambiance extraordinaire, à en chialer. Musique, concert, encouragements sans aucun arrêt. Ensuite j’en ais chier ma race pour sortir du Queens. Puis un vent froid s’est levé à la 5eme heure de course. De marche en l’occurrence. J’avais tellement mal au pied que de temps en temps je courrais (au ralenti) pour changer de douleur. Les mains et les doigts on commencé a gonfler, cause au froid. Et on est rentré dans le Bronx. 33eme kilomètre. La voiture balais a du me doubler là. Les crampes on commencé à s’inviter à la fête. Les mollets, les jambes. Chaque pas, une douleur nouvelle. Harlem. Puis Manhattan. Les trois dernier miles déguisé en cauchemar. J’arrivais presque plus à marcher. J’avais des douleurs a des endroits que je connaissait même pas. Plus le froid. Un bonheur.

Et enfin la ligne d’arrivée.

J’ai jamais eu l’idée d’abandonner. De mourir oui. Plusieurs fois.

J’ai terminé en 7h31.
Déçu, je visais 7h25.

Arrivé a l’hôtel congelé, j’ai constaté surpris, en enlevant mes chaussettes, que j’étais en train de perdre trois ongles. Surpris parce que là, j’avais pas trop mal.

Aujourd’hui j’arrive à marcher, pas trop longtemps. Y parait que demain c’est pire. J’ai pas d’expérience. C’est la première course à pied que je fais de ma vie.

Je l’ai dit. Je l’ai fait. Mais la prochaine fois je fermerais ma gueule.

Le copain commence a me parler du triathlon de Hawaï. Un semi Ironman. Faut bien que je fasse gaffe à pas parier avec lui, dans les mois qui viennent.

Liste des nouveautés

Vous trouverez dans l’onglet UNIX, un lanceur de menu écrit en Korn Shell (KSH), qui permet de fabriquer facilement des menus.

Vous trouverez dans l’onglet Oracle, des scripts PL/SQL, comme le vérificateur de Sequences.

Vous trouverez dans l’onglet Excel, des macros à insérer dans vos programmes.